Un environnement exceptionnel

Les poulains © Philippe Ulliac 

 

Esquisse de la nature insulaire

Comme l’attestent les multiples mesures de protection présents sur Belle-Île-en-Mer, les espaces naturels sont ici particulièrement riches. Les écosystèmes rares et protégés s’égrènent tout autour de l’île : dunes grises et mobiles, landes littorales et landes à bruyères vagabondes (milieux spécifiquement insulaire), pelouse de haut de falaise et végétation des fissures.


Ces milieux fondent leur richesse et leur rareté par les espèces qui les composent. Ainsi, nombreuses sont les plantes protégées comme le plantain holosté (protection régionale), la carotte gadeceau (protection nationale), les différentes espèces d’orchidées (protection nationale), la cuscute de godron (endémique – protection nationale),….
A la fragilité de ces plantes succède celle des espèces animales dont les meilleurs emblèmes sont les oiseaux nicheurs… Pour autant, il ne faut pas oublier les amphibiens (ex. lézard vert protégé au niveau européen), les papillons et autres curiosités plus discrètes.

Protéger et agir pour la nature

Site classé et inscrit, Natura 2000, Conservatoire du littoral, Espaces Naturels Sensibles du département,… toutes ces mesures de protection sont présents sur Belle-Île. Et bien que ce mille feuille ne soit pas très pédagogique l’objectif est unique : garantir pour les générations futures la qualité des paysages insulaires et la biodiversité  dont ils regorgent.
La Communauté de Communes de Belle-Ile-en-Mer, via les 15 agents de son service espaces naturels, a en charge la coordination de ces mesures et plus concrètement la mise en place des actions de protection.

Les enjeux de protection des milieux naturels bellilois :
- préservation de la biodiversité
- maîtrise de la fréquentation et restauration des sites dégradés
- sensibilisation des visiteurs et des usagers
- suivi des espèces végétales et animales
- participation à la protection du milieu marin

Quelques exemples concrets :
- débroussailler et aménager les sentiers afin de bien matérialiser leur emplacement et d’éviter leur prolifération (empierrement, fil lisse, marches, signalétique, passerelle, clôture basse…)
-lutter contre les espèces invasives (arrachage de baccharis, herbe de la pampa, griffes de sorcières…)
- poser des ganivelles dans les dunes pour lutter contre l’érosion
- nettoyer manuellement les plages de leurs déchets pour ne pas perturber l’écosystème
- transplanter des végétaux rares pour favoriser la restauration des milieux naturels les plus dégradés
- collaborer et soutenir les associations locales de protection de la nature (CPIE Maison de la nature, Bretagne Vivante

 En savoir plus...

>> Le site de la Communauté de Communes

 


>> Le site du "Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement - Maison de la nature"
>> Le site de "Natura 2000"
>> Le site du "Conservatoire du littoral"

 

 

 

Hébergements


Les rendez-vous du printemps!
Animations, fêtes, concerts, spectacles,...
Escales rurales et iodées à Locmaria
 
13 °C
Faibles averses ou pluie faible intermittente

Inscription a la Newsletter