Version imprimable

Current Size: 100%

Véronique Lambotin

Portraits d'insulaires

Rencontre avec Véronique Lambotin

 

Insulaire depuis 22 ans, Véronique est artisan-verrier rompue au fusing et à la méthode "Tiffany". Dans son atelier-boutique à Sauzon, "Rêveries d'île", vous pourrez découvrir des pièces uniques et originales dans le domaine des arts de la table ou encore de la décoration...Un rêve devenu réalité, en somme.

 

D’où venez-vous Véronique ?

Je suis Quimpéroise d’origine.

 

Quelle a été votre première rencontre avec Belle-île ?

J’ai fait connaissance avec Belle-île lors de vacances il y a 22 ans. Le coup de cœur pour l’île était tellement fort que j’y revenais l’été d’année en année. Je m’y suis installée définitivement voilà déjà plus de 10 ans.

 

Comment êtes-vous arrivée dans le « verre » ?

C’est par une association belliloise que j’ai découvert le vitrail par la méthode Tiffany, puis le vitrail au plomb. Je me suis ensuite intéressée à la technique du Fusing et Thermoformage. Devant la complexité de ces procédés, je me suis décidée à suivre des formations de qualité au CERFAV (Centre Européen de Recherches et de Formations aux Arts Verriers) en Moselle. Après de nombreux stages, j’ai investi dans un four, organisé mon atelier et je fais aujourd’hui découvrir mon travail qui allie créativité et technique à Sauzon.

 

Artisanat du verre, Rêveries d'îles à Sauzon

Jeux de lumière

 

Quels sont les atouts et les inconvénients de la vie à Belle-île ?

Pour moi qui aime la nature et moins la vie citadine, je suis aux anges, j’aime la variété des paysages. Des inconvénients je n’en trouve pas ! même les tempêtes ne me font pas changer d’avis !

 

Avez-vous une « Madeleine de Proust » Belliloise ?

Oui bien sûr, faire une promenade du Sémaphore d’Er Hastellic jusqu’à la Pointe des Poulains a toujours un effet ressourçant et en rentrant, quand la saison le permet, déguster une belle assiette de pouce-pieds avec un verre de bon vin blanc !

 

Au quotidien, quel est votre éco-geste pour Belle-île ?

Respecter l’île en triant les déchets dans son quotidien est une évidence. Globalement l’île est très propre. A certains moments de l’année, je déplore de voir des mouchoirs sur les sentiers.

 

Quelle saison préférez-vous à Belle-île ?

L’automne est pour moi la plus belle saison avec une lumière toute douce et encore de belles journées, c’est aussi le retour au calme. Par mon travail du verre, du vitrail et la peintre, je suis très attachée à la lumière.

Au printemps, la découverte par les sentiers côtiers est un must et j’aime aussi les premières tempêtes marquant l’arrivée de l’hiver.

 

Un conseil pour nos visiteurs ?

Pour avoir un bel aperçu de Belle Ile il faut y rester au moins 2 nuits, l’île est très grande et les sites remarquables sont nombreux et variés. Que nos touristes prennent conscience que cette nature est fragile et qu’une île a ses problématiques en matière de déchets et d’eau.

Pour ceux qui veulent faire le choix de vivre à l’année sur l’île, il faut savoir que l’insularité peut parfois poser des problèmes aux personnes qui sont citadines dans l’âme. Mais si on est très proche de la nature et que l’on sait s’occuper avec des activités, des loisirs alors ce n’est que du bonheur !

 

Pour en savoir plus
Partez vous aussi à la rencontre de Véronique dans son atelier-boutique "Rêveries d'îles" à Sauzon. Ouvert en saison d'avril à septembre et sur rendez-vous le reste de l'année ! 

 

Retour "Portraits d'insulaires"

 

 

Portrait réalisé en 2021 pour le site www.belle-ile.com et le guide de l’Office de Tourisme (parution mars 2021).© Office de Tourisme de Belle-île - KP.

 

 


  • Français
  • English
  • Deutsch