Nature - île photogénique Océan - Profiter de l'Océan, Belle île En Mer, île De Bretagne, Bretagne Sud, Au Large Du Golfe Du Morbihan Votre rendez-vous avec l'exceptionnel !
© Votre rendez-vous avec l'exceptionnel !|Emmanuel Berthier
Les Aiguilles de Port-Coton Les impressionnantes

Les célèbres toiles de Claude Monet ont révélé la beauté fascinante de ces roches dentelées dès 1886.
Leur nom provient de l’écume fouettée par gros temps formant de gros flocons mousseux pareils à du coton et admirables à chaque saison et spécialement les jours de tempêtes !

Diaboliques et superbes

Un paysage sauvage…

La visite de cette pointe avancée permet de découvrir la sinuosité de la côte, îlots et rochers de toutes formes dont les aiguilles de Port Coton.

Leur appellation vient de l’écume fouettée qui, par gros temps, forme de gros flocons mousseux semblables à du coton.

…immortalisé pour toujours par Claude Monet

Le peintre Claude Monet, qui habitait à Kervilahouen, à deux pas de là, a révélé en quelques toiles célèbres la beauté de ces roches dentelées. Il devait à l’origine séjourner juste deux semaines sur l’île, fasciné par la beauté des paysages, il restera deux mois. En impressionniste, il travaille dans la nature, face à l’océan, subissant les assauts du vent et de la mer. Il réalise 39 toiles de la côte sauvage avec trois sites privilégiés : Port Coton (les pyramides et le rocher du Lion), Port Domois et le Port de Goulphar.

Le Grand Phare et sa sirène de brume

Pas loin des aiguilles, le petit bâtiment blanc, situé sur la falaise, abritait la sirène de brume de Belle-île. Actionnée depuis le Grand Phare, grâce à une liaison électrique et une canalisation d’air comprimé enterrée à un mètre de profondeur, elle avertissait les navigateurs, par mauvais temps, de la proximité des falaises. En 1935, deux murs sont ajoutés à la construction pour étendre la portée du son. Ils ont aujourd’hui disparu. Vestiges du Mur de l’Atlantique, vous trouverez également à proximité des Aiguilles de Port Coton, plusieurs blockhaus encore bien conservés.

Un écosystème rare

Le site abrite un écosystème rare et protégé. Les landes rases à bruyère vagabonde sont une association végétale unique en Europe : les bruyères vagabondes, ciliée et cendrée, se mélangent à l’ajonc maritime dont les fleurs jaunes sentent la noix de coco. C’est un milieu très rare et Belle-Île concentre 80% des surfaces européennes de cet écosystème. Les Aiguilles de Port Coton sont à ce titre, un Espace Naturel Sensible (ENS).

Pourquoi aimer les Aiguilles de Port-Coton ?
Pour ses couchers de soleil "impressionnants" !
Un spot magnifique par tous les temps
La présence bienveillante du Grand Phare
Point de départ de belles randonnées
Les Aiguilles de Port CotonEspace Naturel Sensible

L’appellation « Espace Naturel Sensible » (ENS) désigne des sites naturels qui abritent une richesse écologique (faune, flore, géologie…) et paysagère. Il s’agit souvent de sites fragiles ou menacés, qui bénéficient d’une protection légale et qui nécessitent des actions de sauvegarde.

Le Morbihan compte une mosaïque de milieux naturels imbriqués dont les dunes d’Erdeven, la forêt de Trémelin ou encore le marais salant de Kervilhen. Belle-île, compte pas moins de deux ENS, situés sur la commune de Bangor : La Pointe du Talut et les Aiguilles de Port Coton.

Alors pour nous aider à protéger ce site exceptionnel unique que sont Les Aiguilles de Port Coton, restez sur les chemins balisés ou déjà tracés et...ne cueillez que l’instant présent !

 

C’est sinistre, diabolique mais superbe et je ne crois pas retrouver pareille chose ailleurs !

Histoire - Patrimoine bâti, Belle île en mer, île de Bretagne, Bretagne sud, au large du Golfe du Morbihan
Claude Monet (Septembre 1886)