Version imprimable

Current Size: 100%

Marie-Françoise Morvan

Portraits d'insulaires

Rencontre avec Marie-Françoise Morvan


Originaire de Nantes, psychologue clinicienne de formation, Marie-Françoise Morvan a toujours été très engagée dans les associations locales. Présidente de l'Office de Tourisme à l'orée des  années 2000, elle a été la Présidente du Festival International Lyrique-en-Mer de 2017 à 2021, festival devenu un des évènements incontournables de l'été... 

 


Quel est votre parcours ? 

Je suis née à Nantes, près du port, et j’ai toujours vécu en ville, j’aime l’animation de Palais où j’habite en cœur de ville. Psychologue clinicienne de formation, j’ai eu par ailleurs des engagements associatifs (Présidente de l’Office de Tourisme de mars 2000 en plein « Erika » à mars 2003)et aussi électifs pendant 20 ans. Depuis 7 ans je me consacre au Festival Lyrique en tant que bénévole et Présidente de 2017 à 2021.

Quel à été votre premier contact avec Belle-île ?

C’était en 1972 pour un séjour d’un mois à Sauzon avec notre premier enfant et cela a été un coup de foudre, nous nous sommes dit « Pourquoi pas ? ».

Mais ce n’est que 10 ans plus tard que nous avons pu vivre à Belle-île, à la faveur de l’installation de mon mari en tant que médecin, après 10 ans passés dans l’Orne.

Que diriez-vous de la vie insulaire, ses forces, ses faiblesses ?

Pas un jour depuis 38 ans où je ne suis heureuse d’y vivre ou d’y revenir. Je me sens à ma place ici. Je n’ai jamais eu envie de partir, c’est une vie passionnante. Comme le dit le photographe Pierre Jamet : «Belle-île comme un pays natal».

Quelle est votre « Madeleine de Proust Belliloise » ?

C’est la lumière d’ici la lumière dans laquelle on baigne avec la présence de la mer. La lumière enveloppe comme la musique. Il y a quelque chose de spirituel ici. 

Quel est votre coin secret ?

C’est chez moi dans ma maison, entre le port sans cesse vivant et l’église qui m’offre ses vitraux. 

L’endroit où j’aime revenir se situe entre l’Apothicairerie et Ster-Ouen, la vue en perspective sur le phare des Poulains y est assez unique. 

Au quotidien, quels sont vos "éco-gestes" pour Belle-île ?

Trier rigoureusement, réduire mes déchets et économiser l’eau – j’ai été marquée par la pénurie d’eau en 1989.

Quelle saison préférez-vous à Belle-île et pourquoi ?

Toutes mais avec un faible pour le printemps avec sa lumière et les tapis d’arméria sur la côte sauvage.

Quels conseils aux visiteurs ?

Je leur conseille de prendre le temps de vivre à contre-courant, faire le marché à 8h, se baigner à midi et quitter la plage à 16h ! Belle-île surprend. Quels que soient les lieux, c’est un perpétuel renouvellement et émerveillement. Si vous découvrez Belle-île pour la première fois : il vous faut savourer un plateau de fruits de mer avec des araignées et faire le tour de Belle-île…et vous aurez envie de revenir.

Et enfin, quels conseils aux visiteurs..d'une vie ?

C’est un privilège de pouvoir s’installer à Belle-île. L’île dégage une puissante attractivité à mes yeux mais il faut l’apprivoiser. Je suis toujours en gratitude d’y vivre.

 

Pour en savoir plus 
  • Le Festival international Lyrique-en-Mer aura lieu cette année du 30 juillet au 12 août ! Découvrez la programmation 2021. Billetterie bientôt disponible sur le site officiel du festival et sur le site de l'Office de Tourisme. 

 

 

Retour Page "Portraits d'insulaires"

 

Portrait réalisé en 2021 pour le site www.belle-ile.com et le guide de l’Office de Tourisme (parution avril 2021).Crédits photos : Portrait de Marie-Françoise Morvan par ©Lauren Pasche et acteurs dirigés par Philippe Walsh ©Charles-Alexandre Englebert .

  • Français
  • English
  • Deutsch