© Dégustation des huîtres de Cochennec à Port Maria | ©Karine Piquet

Trésors Gourmands

Goûter les spécialités De Belle-île

La nature riche de Belle-île offre une multitude de spécialités délicieuses et méconnues : Le pouce-pied  ce crustacé mystérieux dont la saveur se situe entre le crabe et la crevette. Le miel de l’abeille noire et son goût rendu unique grâce à la flore sauvage de l’île, ou l’agneau du large avec sa chair tendre et salée. Belle-île regorgent également de produits artisanaux diverses et variés. Conserverie traditionnelle, bière, whisky, biscuits bretons. Restaurants, marchés, vente directe et visite d’atelier, retrouvez les adresses pour goûter et découvrir les spécialités de la plus grande île de Bretagne.

Les spécialités

Pouce-pied, miel de l’Abeille noire, Agneau du large

De Belle-île

Le pouce-pied
Un crustacé délicieux et protégé

Espèce protégée, la pêche au pouce pied est très réglementée. La saison va de mi janvier à mi-mars, puis du 16 septembre au 14 novembre. Le pouce-pied croît en grappes et vit fixé aux rochers battus par les vagues, dans la zone de balancement des marées, principalement sur la côte sauvage de Belle-Ile-en-Mer, au pied des falaises de schiste. C’est ici que l’on trouve le plus grand gisement de France ! Pour s’en procurer, rendez-vous sur le marché de Le Palais, la petite capitale de l’île. C’est ici que vous avez le plus de chance d’acheter votre godaille* de pouces-pieds directement auprès d’un pêcheur professionnel.

Le miel de l’abeille noire, une saveur rendue unique
Par la flore préservée de Belle-île

Autre trésor de l’île : les abeilles noires et le miel de Belle-île. Protégées car si fragiles. L’abeille noire, distincte des autres espèces du continent est parfaitement adaptée aux fleurs sauvages de Belle-île, et élabore ainsi un miel unique. Chaque miel est un morceau de l’île, le reflet d’un territoire et d’une saison. La flore sauvage de Belle-île donne au miel un goût que l’on ne retrouve presque nulle part ailleurs. Les fleurs de châtaigniers et les acacias que butinent les abeilles de Belle-île confèrent au miel saveur relevée.

L’Agneau du large, un élevage traditionnel
Une viande exceptionnelle

Très majoritairement basée sur un élevage à l’herbe dans des exploitations à taille humaine, cette production permet l’entretien des paysages et une autonomie alimentaire pour limiter les importations ou les transports de fourrage et de céréales. C’est, en plus, un véritable atout pour la biodiversité : en entretenant les prairies, l’élevage ovin préserve un équilibre entre la faune – dont des insectes pollinisateurs tels que l’abeille noire – et la flore.

En Bretagne, l’élevage de l’agneau de pré-salé concerne plusieurs secteurs du littoral, en particulier la presqu’île de Crozon, l’île d’Ouessant, et bien entendu, Belle-Île. La chair fine, moelleuse et savoureuse de cet agneau ne réclame pas de préparations sophistiquées et sa saveur s’exprime au mieux lorsqu’elle est grillée aux herbes (romarin, thym ou pleuric, nom local de l’origan) ou rôtie au beurre salé.

L’agneau de Belle-Île-en-Mer, bénéficie du climat océanique, chargé d’embruns, qui associé à l’herbe et aux fleurs aromatiques ont des effets comparables sur la qualité de sa chair. Pour prétendre au label, créé en 1994, les agneaux se doivent de naître à Belle-Île, passer un minimum de 60 jours au pré et ne se nourrir que des produits de la ferme.

Visites et dégustations

Des sorties familiales

Ludiques et gourmandes !
  • Il y a des gourmands dans la famille ? Ça tombe bien ! La biscuiterie artisanale la Bien Nommée, organise des visites de son atelier avec dégustation gratuite ! Vous pourrez goûter et acheter des gourmandises typiques de Bretagne : galette fine au beurre frais, caramel au beurre salé ou chocolat noir et gâteau breton
  • Un programme animé vous attend Au Rucher de l’Abeille Noire. Au programme, une visite commentée et interactive de l’exploitation où petits et grands pourront découvrir le métier d’apiculteur. Après avoir enfilé une combinaison, vous allez observer l’abeille noire et les différents matériaux utilisés pour fabriquer le miel. Les enfants pourront ensuite créer des bougies en cire d’abeille. Et pour conclure cette sortie pédagogique, une pause sucrée bien méritée ! Avec la dégustation du miel de l’abeille noire.
Bière artisanal, whisky de Belle-île

Se poser entre amis

Autour d’un verre