Version imprimable

Current Size: 100%

Pouce-pied

  • Le pouce-pied,

Pouce-pied ou Pousse-Pied ?

On vous dit tout sur ce crustacé atypique et pourtant si typiquement de Bretagne, qui a fait de Belle-île-en-Mer son paradis !

 

À Belle-île-en-Mer, vous trouverez plus surement des pouces-pieds que des pousse-pied…Les pousse-pied sont de petites embarcations à fond plat, utilisées dans les marais et que l'on pousse avec le pied sur la vase.  

Le terme pouce-pied désigne un petit crustacé, et tire son origine du fait que son pédoncule (ou pied) ressemble à un pouce dressé. Il existe bien d’autres noms pour le désigner : operne, pied de biche, lanperna au Pays basque et "pas-e-bez" en Bretagne.

 

Pouce-pied ou Pousse-pied ? Tout savoir sur ce crustacé typiquement de Belle-île

 

En France, il est surtout présent en Bretagne sud, dans le Morbihan, où les secteurs de pêche se trouvent à Quiberon, Houat, Groix, Lorient et bien sûr, Belle-île. Il existe également des licences de pêche dans le Finistère.

 

Du fait d’exigences écologiques strictes, c’est à Belle-île que se trouve

le plus grand gisement de pouces-pieds.

 

Une localisation géographique assez restreinte car le pouce-pied a des exigences écologiques très strictes. En effet, il apprécie tout particulièrement le Gulf Stream et ses courants chauds, les eaux brassées du large et les vents d'ouest : c’est donc tout naturellement qu’il a fait de Belle-île son paradis, où se trouve le plus grand gisement !

 

Le pouce-pied croît en grappes et vit fixé aux rochers battus par les vagues, dans la zone de balancement des marées, principalement sur la côte sauvage de Belle-Ile-en-Mer, au pied des falaises de schiste.

 

Des zones peu accessibles, qui rendent sa pêche périlleuse. Il a pourtant été l’objet d’une sur-exploitation qui a conduit à son déclin dans plusieurs régions de la côte Atlantique. Aujourd’hui, conscients de la rareté et de la fragilité de ce petit crustacé, les pêcheurs professionnels se sont concertés pour n’autoriser la pêche que 4 à 5 jours par mois.

 

Comme l’Agneau du large, la viande des Embruns ou le miel de l'Abeille Noire, le pouce-pied est un trésor gourmand, typique de Belle-ile-en-Mer 

 

Son aspect est surprenant mais son goût rappelle celui du crabe ou de la crevette. Il s’accommode de mille et une façons. Le pouce-pied - au même titre que l’Agneau du Large, La Viande des Embruns ou le miel de l’Abeille Noire - est un must à déguster impérativement lors de toute escale belliloise !

 

 

 

Où acheter vos pouces-pieds ?

Pour s’en procurer, rendez-vous sur les marchés de l'île où les pêcheurs proposent de la vente directe

Envie de "mettre les pieds dans le plat"?

Vous avez votre godaille achetée directement auprès du pêcheur et vous souhaitez découvrir comment cuisiner vos pouces-pieds ? La préparation diffère selon les goûts de chacun mais voici notre meilleur conseil pour accommoder en toute simplicité ce coquillage, les pouces-pieds. 

Plutôt du genre « pieds sous la table" ? 

Quelques restaurants vous offriront, selon arrivage, la possibilité de déguster des pouces-pieds. En sauce, accompagnés, juste en apéritif…les cuisiniers rivalisent d’idées pour accommoder les pouces-pieds. Vous pourrez également les retrouver en pots sous forme de tartinables sur le marché !

 

Enfin, et au-dela de sa saveur gustative, vous découvrirez que le pouce-pied peut également se transformer en très bel objet de décoration...Benjamin Abraham, vous attend, sur rendez-vous, dans son atelier, pour vous faire découvrir ses magnifiques lampes "pouce-pieds". 

 

Benjamin Abraham, création lampes "pouces-pieds'

Benjamin Abraham, créateur de lampes "pouces-pieds"

  • Français
  • English
  • Deutsch