Voir les photos (6)

Jour 1/5 Randonnez de Palais à la pointe des Poulains par le charmant village de Sauzon

Chemins de grande randonnée, Plus belles balades à pied, Promenades et Randonnées, Pédestre, Sentiers découvertes à pied, Trail à Le Palais
17.5 km
Aller simple
Pédestre
5h 30min
Difficile
17.5 km
Aller simple
Trail
2h
Difficile
  • Alerte
    Le sentier est ouvert à toute activité pédestre : randonneur, baladeur et traileur.
    Les règles de bon sens et de courtoisie sont de rigueur pour optimiser la sécurité de tous.
    Le sentier peut-être glissant après la pluie, soyez vigilants.

    Aidez-nous à la veille sur les sentiers : info@belle-ile.com
  • Un parcours exigeant jalonné de vestiges historiques, d’attrayantes criques et de paisibles plages qui vous demandera donc d’avoir bon pied bon œil.
    Découvrez la côte intérieure, tournée vers Quiberon, en comptant environ 5h30 de marche.
    Le parcours passe du niveau de la mer à des falaises de 30 à 40 mètres, une bonne forme physique est requise pour apprécier ces dénivelés intéressants. Après avoir longé la ria de Sauzon, vous arrivez à Sauzon, véritable bijou de l’île où il fait bon arpenter ses petites ruelles qui cachent des trésors insoupçonnés…!
    Ce village de pêcheurs est parfait pour une halte avant de poursuivre en direction de la magnifique pointe des Poulains. Par temps clair, ce lieu offre une vue imprenable jusqu’à l’Ile de Groix, Lorient et la baie de Quiberon.

  • Le tour de Belle-Île en 5 jours sur le GR 340.
    Nous proposons le tour de l’île par les sentiers sur cinq jours pour les randonneurs un
    peu entraînés. Il faut savoir que le dénivelé est important : 2800 m sur l’ensemble du
    parcours. Ce relief s’apparente à de la moyenne montagne sur certains tronçons, la
    partie Est principalement. Nous conseillons un bon équipement et une préparation
    physique.
    Vous pouvez faire le tour dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse.
  • Dénivelé
    444.14 m
  • Intérêt du tracé
    Un parcours exigeant jalonné de patrimoine militaire, de points de vue, criques et arches.
  • Equipement
    De bonnes chaussures de randonnée, eau, en-cas. Assurez-vous d'avoir la bonne condition physique pour ce parcours.
  • Carte IGN
    0822 OT Belle-Ile
  • Le saviez-vous
    > L’arche de Port Poyed

    Les arches sont d’anciennes grottes dont le fond a cédé sous la violence des vagues. À son tour la voûte s’effondrera pour former un îlot. Ceux-ci, nombreux autour de Belle-Île, témoignent du recul de la côte.

    > Les stations de sauvetage de Belle-Île.

    La disparition de 9 pilotes de Locmaria en 1870, portant secours dans leur canot à un bateau en perdition, est à l’origine de la première station de sauvetage de l’île : un canot et son abri sont installés sur la plage de Port Blanc (Locmaria) en 1874. La station de Palais est ouverte en 1882, celle de Sauzon en 1913. Des trois constructions qui abritaient les canots et leurs accessoires, subsiste uniquement celle de l’entrée du port de Sauzon. La station de Palais reste la seule en service dans l’île.


    > Un peu d’histoire : Sarah Bernhardt aux Poulains.

    Au mois d’août 1894, Sarah Bernhardt découvre Belle-Île et s’en éprend. Quelques mois plus tard, elle achète à la pointe des Poulains un ancien corps de garde désaffecté et décide d’en faire une maison de vacances. Elle acquiert les terrains environnants et multiplie les constructions, jusqu’au jour où, en 1909, elle peut acheter à proximité un « château », le manoir de Penhoët, construit quelques années plus tôt. Elle le transforme intérieurement, crée des fontaines et des cascades dans le parc qu’elle aménage, et y séjourne presque chaque été jusqu’en 1922. Durant ses séjours à Belle-Île, Sarah Bernhardt vit en famille et au milieu de nombreux amis écrivains, peintres et musiciens. Elle se préoccupe du sort des Bellilois qui l’adoptent vite et la nomment « Madame Sarah ». Elle vient en aide aux pêcheurs, aux pauvres, aux autorités locales, à l’église de Sauzon. Après la mort de la tragédienne en 1923, le domaine est vendu et le manoir détruit par les troupes allemandes en 1944. Aujourd’hui, le Conservatoire du Littoral, nouveau propriétaire du domaine, a réhabilité le site. La muséographie Sarah Bernhardt est ouverte d’avril à octobre et son fortin se visite sur réservation. La nouvelle Maison du Littoral vous invite à plonger en aire Marine protégée et à vagabonder sur la lande.
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
Se rendre au départ
Au départ du Port de Palais, à l'arrière port, franchir l’écluse piétonne, en direction de la Citadelle.
Étapes
> Le Palais, Taillefer, Port Fouquet

Franchir l’écluse. Pénétrer dans la citadelle par les « fossés ».
À la porte du donjon prendre à gauche et suivre l’indication « sentier côtier ».
Sitôt franchi le pont-levis, à la sortie de la citadelle, descendre l’escalier sur la droite qui débouche sur le sentier côtier menant à la plage de Castoul. Par le sentier côtier, 250 m plus loin, on atteint un ancien barrage de plage. Sur la droite, une antenne en impasse révèle un beau point de vue sur la rade de Palais. Sur la gauche, un chemin rejoint la route qui mène à droite au sémaphore de Taillefer. 100 m avant, reprendre à droite le sentier côtier qui contourne la pointe de Taillefer et traverse l’ancien fort.
Poursuivre le sentier côtier jusqu’à l’anse de Port Fouquet : corps de garde du XIXe siècle.

> Port Fouquet, Port Poyed

Port Fouquet : corps de garde du XIXe siècle (propriété privée). Prendre le sentier à gauche de l’entrée du fort, et rejoindre la côte. À droite, vous pouvez rejoindre le point de vue de la pointe des Canons. À gauche le sentier côtier parcourt le plateau tantôt dans les zones cultivées, tantôt dans les landes. Deux valleuses recouvertes par les fougères entaillent ce plateau. Descendre vers la petite crique de Quinénec ou Port Collen. Laisser le sentier sur la gauche qui monte vers le village de vacances (VVF).
Poursuivre le sentier côtier et rejoindre la plage de Port Jean. Continuer le sentier qui longe une propriété bordée de bois et de lande puis descendre vers la petite crique de Port Poyed.

> Port Poyed, Sauzon

Prendre le sentier côtier qui contourne, par une pinède, une propriété privée après laquelle on découvre un beau point de vue de la pointe de Kerzo à celle de Taillefer. Après une montée escarpée, on arrive à la pointe de Kerzo, où le panorama sur toute la côte nord-est s’élargit. En poursuivant, passer deux vallons qui entaillent le plateau, en surplomb de deux criques sableuses accessibles uniquement par la mer. Ajoncs et bosquets sont ici remarquables par leur taille.
Remonter jusqu’à un chemin que l’on suit sur 50 m avant de reprendre sur la droite le sentier côtier et d’atteindre le « Puits de Sauzon », grande excavation qui communique avec la mer par une arche. On débouche sur Port Blanc (vestiges d’une ancienne batterie du XVIIe siècle en surplomb de la crique) avec, en perspective, l’entrée du port de Sauzon jusqu’à la pointe du Cardinal.
Descendre vers la crique du canot de sauvetage et prendre le chemin qui monte en face, longer le vallon sur 500 m en poursuivant à travers la haute lande. Profiter du panorama sur le bourg de Sauzon, son port de pêche et de plaisance. Au panneau « sentier côtier », descendre sur la droite pour longer la fin du vallon qui rejoint la D30 au fond du port de Sauzon.

> Sauzon, pointe des Poulains

Longer les quais jusqu’au port de plaisance puis remonter au nord vers la pointe du Cardinal (corps de garde datant de 1861). En cas de grandes marées les quais peuvent être submergés. Il faut alors emprunter la rue du Canon qui passe au-dessus. Beau point de vue sur la côte nord-est. Poursuivre vers l’ouest pour retrouver la petite plage de Port Puce (ou Port Puns : port du Puits). La lande est ici omniprésente. Le sentier suit les sinuosités, plonge vers la petite plage de Bordery, s’élève vers un promontoire pour descendre 200 m plus loin, en traversant le flanc d’une dune fossile, jusqu’à la plage de Deuborh (anses barrées par un retranchement du XVIIIe siècle). Le terrain est maintenant peu accidenté, coupé cependant par trois valleuses. Au passage, remarquer les hortensias bleus en bordure d’une propriété privée. Franchir la crique de Port Penhoët. Après avoir contourné par l’intérieur une maison blanche aux tuiles rouges (l’atelier de Clairin, peintre et ami de Sarah Bernhardt), on parvient à la pointe des Poulains. Face à la côte ouest, le fortin de Sarah Bernhardt (corps de garde datant de 1859). On peut accéder à l’île des Poulains à marée basse et en faire le tour (phare érigé en 1868, portée 23 miles). Prendre ensuite la D25 sur 400 m environ. Sur la droite, le sentier rejoint la côte sauvage au niveau du golf.
444 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 6 m
  • Altitude d'arrivée : 18 m
  • Altitude maximum : 38 m
  • Dénivelé total positif : 444 m
  • Dénivelé total négatif : -433 m
  • Dénivelé positif maximum : 27 m
  • Dénivelé négatif maximum : -22 m