© A proximité du Palais, la plage de Bordardoué offre un spot de baignade abrité. C'est aussi un endroit propice pour observer le patrimoine local, de nombreuses fortifications entourent le site | Philippe Dannic

La plus grande des îles bretonnes

Belle-île-en-Mer doit son élogieuse réputation à son environnement naturel exceptionnel. Et elle le mérite : paysages marins, hautes falaises découpées et panoramas grandioses, landes et dunes remarquables et préservées, sentiers côtiers ou de campagne propices aux balades romantiques ou randonnées sportives, Belle-île a une nature fascinante et attachante.

Et Belle-île surprend par sa taille !

Elle est la plus grande île de Bretagne, avec ses 85km2, ses 4 communes, Bangor, Le Palais, Locmaria et Sauzon. Belle-île est aussi la plus habitée avec près de 6 000 habitants à l’année, les insulaires.

Elle est aussi la plus vallonnée avec un relief comparable à de la moyenne montagne et 2 800 m de dénivelé sur l’ensemble du parcours et l’une des îles les plus éloignées du continent avec 50 minutes de traversée depuis Quiberon.

Une île surprenante

Les incontournables pendant votre séjour

Belle-île-en-Meren quelques chiffres-clés !

5 524 Bellilois

17 km de long

9 km de large

90 km de sentier côtier sur le GR®340 Tour de Belle-île-en-Mer

8 400 hectares

Distance depuis Quiberon environ 15km soit 50 minutes

13 hôtels et 1 Village de vacances

3 barrages à eau

Faire escale à Belle-île

Un voyage qui ne s'improvise pas !

Un voyage sur la plus grande île de Bretagne ne s’improvise pas, il se prépare, s’anticipe, se mûrit pour y vivre la plus belle expérience. Pour vous aider à anticiper votre voyage, nous vous invitons à contacter l’Office de Tourisme qui vous conseillera sur :

le port de départ le plus adapté à votre situation, les activités possibles, les moyens de transport ouverts à la date de votre venue, les différentes solutions d’hébergements, les dates d’hyper-fréquentation où il est préférable de reporter votre séjour…car si Belle-île est la plus grande, elle ne dispose pas de ressources inépuisables, en eau notamment ! Car choisir de vivre ou de venir sur les îles, c’est aussi un engagement d’un tourisme respectueux et une responsabilité envers ces territoires fragiles.

Chacune des 4 communes offre lieux d’hébergements, restaurants, visites et activités culturelles ou de loisirs…Découvrez toutes les informations pratiques pour organiser votre escale !

Dépaysante, tonifiante, vivante, authentique

Les 4 saisons de l'île

C'est le printemps

Bleu, blanc, rose, le printemps à Belle-île

Une impression de transparence, une soudaine douceur de l’air, la polyphonie des oiseaux, les falaises qui s’animent : c’est le printemps. Tout à coup, l’envie est grande de revoir, au sortir de l’hiver, les lieux connus. On voudrait être partout à la fois pour savourer cette émotion, cet émerveillement de la nature belliloise en réveil…

C'est l'été

Enfin l’été à Belle-île-en-Mer

Dès la mi-juin, on ressent la montée d’une effervescence : chacun s’affaire. Dans les bourgs, on met la dernière main à l’organisation des vitrines, on s’empresse pour les ultimes travaux, les marchés se densifient, les ports et les criques se remplissent de bateaux de plaisance, nombreux aussi dans la rade de Palais…

C'est l'automne

Automne ou l’été indien à Belle-île-en-Mer

Sur la côte sauvage, comme vers Port Kerlédan, aux Aiguilles de Port Coton, à Baluden, à la Pointe du Skeul, les touffes de feuillage des Statices à feuilles ovales prennent des tons rouges réveillant le gris du plateau rocheux. Souvent en mélange avec les Statices, ses ombelles devenant rouges, la Criste marine prend aussi ses couleurs d’automne…

C'est l'hiver

Belle-île en Hiver……jours tranquilles

Certains préfèrent la découvrir en hiver. Ils n’ont pas tort de désirer apprécier l’île sous son apparence vraie, dépouillée de tout artifice. C’est la meilleure saison pour partager la réalité de la vie insulaire avec sérénité, en prenant le temps. Les plages, côtes et sentiers presque désertés forment des paysages plus vastes et d’autant plus impressionnants que, certains jours, les tempêtes viennent les transformer en noir et blanc…

Belle-île-en-Mer

la plus grande des îles du Ponant

Depuis l’Archipel des îles Chausey au large du mont-Saint-Michel à l’île d’Aix, la plus au Sud des îles du Ponant, les 15 îles habitées en permanence composent les îles du Ponant : Bréhat, Batz, Ouessant, Molène, Sein, Les Glénan, Groix, Houat, Hoëdic, Les îles du Golfe du Morbihan avec l’île aux Moines et l’île d’Arz et la plus grande, Belle-île-en Mer.

Ce sont des espaces privilégiés par le cadre de vie mais aussi des terres fragiles, tantôt rudes, tantôt douces, tantôt austères, tantôt riantes, tantôt proches, tantôt lointaines, îles mystérieuses, îles aux trésors, elles sont toutes différentes, mais toutes sont bien des îles !

Ces havres mythiques et enchanteurs sont tous accessibles en moins d’une heure et demie de bateau, voire en quelques minutes de vol. Chacun de leurs noms est une promesse d’évasion. Laissez-vous tenter surtout par le hors saison !

En automne, les îles sont la douceur même, quand la douceur a déjà quitté le continent. L’hiver y donne chaque jour un grand spectacle : celui de la mer en perpétuel mouvement. Au printemps, elles se couvrent de fleurs et vous enivrent de couleurs et de senteurs.

Et si elles comblent tous nos sens, c’est que sur une île, tous les chemins mènent à la mer…

Pour en savoir plus :

Les îles du Ponant se sont constituées en association.
Association des Iles du Ponant – 17 rue du Danemark- 56 400 AURAY

02 97 56 52 57 – www.iles-du-ponant.com
aip@iles-du-ponant.com

Les îles du Ponant : 15 îles et 15 789 habitants

 Archipel de ChauseyIle de BréhatIle de BatzIle d’OuessantIle de MolèneIle de SeinArchipel des GlénanIle de GroixIle de HouatIle de HoëdicIle d’ArzIle aux MoinesIle d’YeuIle d’Aix.

Sur une île tous les chemins mènent à la mer