© Randonneurs à proximité des Aiguilles de Port Coton | ©Emmanuel Berthier

Tour de l’île à pied

Belle-Ile-en-Mer, une terre de randonnée entre ciel et mer, prisée des marcheurs.

Grâce aux 85 km de sentier balisé (et ses 2500 m de dénivelé) longeant le littoral Atlantique GR® 340, offrez-vous une parenthèse enchantée : l’océan à perte de vue, une nature sauvage, des espèces préservées…Le GR®340 Tour de Belle-île est une des meilleures façons de découvrir l’île et ses trésors. Prenez rendez-vous avec la Nature et surtout préparez votre séjour, un séjour sur la plus grande des îles bretonnes ne s’improvise pas ! Conseil d’ami : préparez votre séjour en amont y compris votre préparation physique, privilégiez de réserver vos étapes d’au moins 2 nuits dans un même lieu d’hébergement (les séjours minimum sont souvent de 2 nuits) et proches de commerces ou confiez nous votre séjour rando !

Le GR®340 Tour de Belle-île

"Un concentré de Bretagne sur 85 km !"

Une des meilleures façons de découvrir la plus grande des îles bretonnes !

Les 85 km de sentier côtier (GR® 340) vous permettent de faire le tour complet de l’île en quatre ou cinq jours et de découvrir de superbes espaces naturels.

De La Pointe des Poulains aux Aiguilles de Port Coton, des ports de Sauzon ou Le Palais, des plages de sables fin de Locmaria en passant par Bangor et ses paysages typiques de la côte sauvage…

Arpenter le sentier côtier c’est bien plus que de la randonnée : c’est un rendez-vous avec une nature brute et préservée.

Randonnée en étoile ou randonnée en itinérant

Des étapes de 18 à 28 km par jour

Avec un dénivelé important, qui s’apparente à de la moyenne montagne, les randonneurs les plus chevronnés viendront à bout du sentier côtier en 4 à 5 jours d’étape.

Car il y a tant à voir sur le GR®340 ! Une faune et une flore remarquables, des sites naturels à couper le souffle et des monuments historiques parmi les plus beaux de Bretagne Sud.

Les 5 étapes pour découvrir l'essentiel du GR®340

Suivez le guide !

Laissez-vous surprendre par la côte intérieure !

Jour 1 - Le Palais > La Pointe des Poulains

Bien que situé sur la côte intérieure – ou « côte en dedans » – voici un des parcours les plus sportifs du GR®340 ! Une randonnée destinée aux passionnés d’Histoire et de vieilles pierres…Une immersion dans le passé militaire de l’île, avec les vestiges du Mur de l’Atlantique à Taillefer, et en point d’orgue l’arrivée sur la Pointe des Poulains et le fortin de Sarah Bernhardt…Magique !

Le + : en partant tôt le matin, profitez-en pour déjeuner sur le port de Sauzon, un des plus beaux et pittoresques petits ports de pêche de Bretagne Sud !

  À voir en chemin : La Citadelle Vauban, les jolies plages de Castoul et Port Fouquet, les vestiges du Mur de l’Atlantique à Taillefer, le petit port de Sauzon et enfin La Pointe des Poulains, un des plus beaux sites naturels de l’île.

 

Sur le sentier entre Le Palais & La Pointe des Poulains
Cap à l'Ouest !

Jour 2 - Les Poulains > Les Aiguilles de Port Coton

Une seconde étape placée sous le signe de la Bretagne à l’état sauvage ! Hautes falaises, landes de bruyères et océan à perte de vue. Les paysages surprenants vous attendent tout le long du tracé : les anses protégées de Ster-Vraz et Ster-Ouen, l’ambiance lunaire du site de l’Apothicairerie, les rouleaux majestueux de la plage de Donnant…Passée Donnant, vous allez avoir en vue Le Grand Phare, l’arrivée aux Aiguilles de Port Coton, immortalisées par Claude Monet est donc toute proche !

Si le parcours est relativement sportif au début – entre La Pointe des Poulains et l’Apothicairerie – il est sans difficulté majeure jusqu’aux Aiguilles de Port Coton. Comptez 21 km soit environ 5h30 de marche.

  À voir en chemin : la Maison du Littoral, le fortin Sarah Bernhardt, la réserve de Koh-Kastell, la plage de Donnant, et Le Grand Phare.

  Toutes les informations pratiques (point de départ, dénivelé, points d’intérêts en chemin…) sur la fiche itinéraire dédiée du parcours !

Sur le sentier entre La Pointe des Poulains & Les Aiguilles de Port Coton
De vallons en plages aux eaux turquoise...Presque les Caraïbes !

Jour 3 - Port Coton > La plage d'Herlin

Au départ des célèbres Aiguilles de Port Coton, immortalisées par le peintre Claude Monet, vous poursuivez votre randonnée sur la côte sauvage, sur l’une des plus belles parties du sentier.

Le dénivelé y est important mais les paysages sont à couper le souffle ! Les plages aux eaux turquoises s’y succèdent, donnant à cette partie de l’île un petit côté Caraïbes ! Nous parions que l’arrivée sur la plage d’Herlin restera un de vos plus beaux souvenirs du GR®340 Tour de Belle-île ! Comptez 12.8 km mais avec un dénivelé important (et les arrêts photos obligatoires !), nous vous recommandons de prévoir la journée complète avec « pique-nique » en cours de route !

  À voir en chemin : le sémaphore du Talut, la plage de Kérel, les plages d’Herlin et Baluden, sites naturels protégés par le Conseil Général du Morbihan.

  Toutes les informations pratiques (point de départ, dénivelé, points d’intérêts en chemin…) sur la fiche itinéraire dédiée du parcours !

Sur le sentier entre Les Aiguilles de Port Coton et la plage d'Herlin
Un parcours...à la Pointe !

Jour 4 - La plage d'Herlin > Locmaria

Avec ce parcours, vous entamez le dernier gros tronçon de la côte sauvage ! Pointe Saint-Marc, Pointe de Pouldon, Pointe du Skeul….Les avancées sur la mer se succèdent et offrent des paysages d’une beauté envoûtante !

C’est donc une des parties les plus sauvages du sentier côtier, avec là aussi des dénivelés importants et un chemin parfois à flan de falaise…De bonnes chaussures de marche sont particulièrement recommandées pour ce parcours ! L’arrivée sur la plage de Port-Maria, au coeur du bourg de Locmaria est une récompense..Il va être dur de résister à l’appel de ses eaux calmes et transparentes ! 

  À voir en chemin : La Pointe de Pouldon (site naturel protégé par le Conservatoire du Littoral), la Pointe du Skeul, les jolies plages de Port Blanc et Port Maria.

  Toutes les informations pratiques (point de départ, dénivelé, points d’intérêts en chemin…) sur la fiche itinéraire dédiée du parcours !

 

Sur le sentier entre Le Palais & La Pointe des Poulains
Entre campagne et Océan

Jour 5 - Locmaria > Le Palais

Dernier jour de randonnée sur la partie sud de la côte intérieure !

Vous y apprécierez la douceur des paysages entre campagne et océan. Locmaria est la commune la plus rurale de l’île, avec de nombreuses fermes et exploitations agricoles. Au détour du sentier, vous croiserez un champ où paissent tranquillement des moutons…Cette partie de l’île n’est pas avare en plages cependant ! Elles s’y succèdent, dont la plus vaste de l’île : Les Grands Sables et ses 2km de sable !

Pas de difficulté particulière sur cette randonnée qui totalise 17 km.

  À voir en chemin : les plages de Port Andro et des Grands Sables, le phare de Kerdonis, le Gros Rocher, l’Aiguade Vauban ou Belle Fontaine.

  Toutes les informations pratiques (point de départ, dénivelé, points d’intérêts en chemin…) sur la fiche itinéraire dédiée du parcours !

 

Sur le sentier entre Le Palais & La Pointe des Poulains
Préparer sa randonnée

Le dénivelé est important : 2 000 m sur l’ensemble du parcours ! Ce relief s’apparente donc à de la moyenne montagne sur certains tronçons, notamment sur la partie orientale de l’île (côte intérieure). Nous vous conseillons un bon équipement et une préparation physique. La prudence reste donc de mise, surtout avec des enfants.

Il est aussi possible – et surtout plus agréable ! –  de réduire les temps de parcours en allongeant votre durée de séjour sur 5 à 6 jours, par exemple. Vous pouvez également retrouvez à l’Office de Tourisme le Guide des Randonnées pédestres ! 17 parcours en boucle pour découvrir aussi les nombreux villages que comptent l’île (5€ – en vente à l’Office de Tourisme ou en ligne).

Label Étape Rando

des hébergements dédiés à votre confort

Sur les chemins de l'île

À la découverte de ses trésors...

Belle-île est une terre riche en patrimoine historique et où s’épanouissent de nombreux savoir-faire locaux ! Aussi, tout au long du parcours vous pourrez agrémenter votre randonnée avec des visites culturelles. Profitez-en également pour partir à la rencontre des producteurs locaux, des artisans et artistes locaux ou encore pour visiter des jardins surprenants en présence des propriétaires.

À vous de choisir !

Rando en étoile ou itinérante...

Les deux modes de randonnée ont leur charme et atouts propres

La randonnée itinérante

Des rencontres et chaque soir une ambiance différente !

En dehors des périodes de fortes affluences – notamment juillet et août – vous trouverez facilement des hébergements prêts à vous accueillir pour 1 nuit. Pensez à bien établir votre programme de randonnée et à réserver vos nuitées à chaque étape. Petit plus : à Belle-île, certains hébergements sont labellisés Étape Rando Bretagne. Ces établissements sont situés à proximité du sentier côtier (moins de deux kilomètres) et se sont engagés à offrir des équipements et services adaptés aux randonneurs.

Et, pour randonner plus léger, vous pouvez faire appel à nos partenaires pour le transfert éventuel de vos bagages tout au long du parcours : La Bagagerie de Belle-île, Enezia, Les Cars Bleus.

 

La randonnée en étoile

Efforts…et réconfort !

La randonnée en étoile est peu différente et demande un peu moins d’organisation ! Vous établissez votre camp de base à un endroit de l’île, dans l’établissement de votre choix (hôtels, chambres d’hôtes, gîte etc..). Une majorité des hébergements, notamment Étape Rando Bretagne, vous proposeront des séjours Pack Rando tout inclus avec un service de transport de bagages A/R, une restauration appropriée, ainsi que des transferts tous les jours sur les lieux de départ et d’arrivée de vos randonnées !

D’avril à novembre, vous pourrez également utiliser le réseau de transport public Belle Ile Bus pour vous aller et revenir sur votre lieu de séjour !

Et le bivouac alors ?

Comme 2% du territoire national, Belle-île est sur la moitié de sa surface classée au titre de paysage d’intérêt national depuis 1976 !

Cette réglementation, à laquelle s’ajoute la loi littoral, génère l’interdiction de camper sur un terrain public ou privé. Seul le bivouac de nuit est toléré, à partir de 19h30, sans installation, et dès lors que ne subsiste aucune trace de campement à 09h.

Très peu d’endroits à Belle-île, sont à l’abri du vent. Le bivouac y est donc déconseillé si la météo n’est pas favorable car les vents peuvent être dangereux ! Autre point qui rend le bivouac compliqué est la rareté des points d’eau : il n’y a pas (ou peu) de sources d’eau le long du sentier GR®340.