Version imprimable

Current Size: 100%

Printemps

  • Carnet d'expérience au printemps - Le meilleur des blogs consacrés à Belle-île

Bleu, blanc, rose, le Printemps à Belle-île

Une impression de transparence, une soudaine douceur de l’air, la polyphonie des oiseaux, les falaises qui s’animent : c’est le printemps !

 

Tout à coup, l’envie est grande de revoir, au sortir de l’hiver, les lieux connus. On voudrait être partout à la fois pour savourer cette émotion, cet émerveillement de la nature belliloise en réveil. Par où commencer ?

En cette saison d’alternances météo, sur fond de mer, les jours ensoleillés seront mis à profit pour arpenter les sentiers côtiers. Souvent bordés de la blanche toison mousseuse des Prunelliers, leur légèreté se transmet à nos pas engendrant un surcroit d’allégresse. Cà et là, des touffes d’Ajoncs d’Europe dégagent leur parfum exotique de noix de coco. Oui, respirez à fond. Au cœur des massifs de prunelliers, comme à l’arrière du phare de Kerdonis, reconnaissez-vous cette fragrance d’amande ? 

En avril, tous les paysages de l’île sont transformés par cette blancheur légère de l’épineux prunellier marquant, hélas, des zones de friches impénétrables. Sur les coteaux, se dressent d’étranges chandelles blanches, elles aussi, dont la hampe de 70 cm sort de leur rosette de longues feuilles étroites : se sont les Asphodèles d’Arrondeau. Espèce protégée, on se contentera de les admirer sans les cueillir. Elles sont très fréquentes près de la côte "en-dedans", c'est-à-dire la côte intérieure.

 

Avril sur la plage de Bordadoué - Le Palais ©CPIE Maison de la Nature

Avril sur la plage de Bordadoué, une des plus belles plages de Le Palais. 

 

Sur la côte sauvage, le spectacle diffère. On retrouve les Ajoncs, plus courts, quelques touffes de prunelliers et, au mois de mai, les vastes pelouses littorales parées du tapis rose des Arméries maritimes. Le caractère gazonnant de la plante lui permet de résister au climat hivernal. Sa densité est très spectaculaire de Port Skeul à la Pointe des Poulains en passant par Vazen, Port Kerlédan ou l’Apothicairerie. Sur cette côte sauvage, les falaises aussi reprennent vie. Dès le mois de mars, les Cormorans huppés retrouvent discrètement leur étroite plateforme où les couples fidèles couveront leurs œufs, comme à Taillefer ou vers le trou de Vazen. Dans les cris et les battements d’ailes, les Goélands argentés se chamaillent pour conquérir le meilleur endroit où poser leur nid.

Sur le plateau, en retrait du bord des falaises, les Goélands bruns, de retour de migration, nichent dans les landes basses, à l’abri des regards. Là aussi, il faut gagner sa place et l’agitation est intense. 

Vers le début juin, à la naissance des jeunes Goélands, la prudence est de mise : une approche des nids trop insistante rend les parents agressifs. Enfin, l’intérieur de Belle-Ile se pare également d’une palette de couleurs très diverses.

 

Orchis à fleurs lâches et tapis d'arméries - Quand c'est le rose qui domine au printemps à Belle-île ©CPIE-MAISON DE LA NATURE

Orchis à fleurs lâches et tapis d'arméries - Quand c'est le rose qui domine le printemps à Belle-île


Tôt dans la saison, les chemins de plusieurs vallons surprennent par le bleu profond des corolles de la Pulmonaire, fleur en tube appréciée des insectes. Les Jacinthes des bois et les Véroniques complètent le camaïeu de bleu. Le vallon de Bangor en est un bel exemple ou celui de la Métairie à Locmaria et d’autres encore….Les multiples chants d’oiseaux, musique des origines, agrémenteront encore la balade.

Sur le plateau central de l’île, ce sont les prairies multicolores qui méritent le regard. Elles sont remarquables de diversité et officiellement reconnues comme telles. Devenant rares sur le continent, les grands Orchis d'un beau rose vif y côtoient de multiples fleurs plus discrètes. On peut s’arrêter un instant pour les dénombrer, même si on ne peut pas les nommer. De plus, la richesse floristique entraine celle des insectes inféodés à certaines plantes. Car le Printemps, c’est aussi ce grand mouvement de vie, quasi-invisible, qui reprend...

 

Un grand merci à Evelyne Claudel, Vice-Présidente du CPIE-Maison de la Nature de Belle-île pour la rédaction des textes et le choix des photos. 

 

Que faire, que voir au printemps : le meilleur des blogs voyage consacrés à Belle-île au fil des 4 saisons ! 

 

 

Article de blog Nos Coeurs Voyageurs 

 

 Article "Visiter Belle-île en 1 semaine" avec Sybille, Sylvain et la petite Margot du blog Nos Coeurs Voyageurs

 

 

Un week-end à Belle-île en combi vintage avec Laura & Sébastien, Les globe blogueurs 

 

 

Article " Un week-end à Belle-île en combi vintage"

avec Laura & Sébastien, Les globe blogueurs

 

 

 

 

Article "Belle-île en chaussures de randonnée", Mathilde Giard du blog Michelin

 

 

 

Article "Belle-île en chaussures de randonnée",

avec Mathilde Giard du blog Michelin

 

 

 

 

  • Français
  • English
  • Deutsch